Jump to content
Forums Serre Chevalier Ski
josephdu99

Plan Des Pistes 2009-2010

Recommended Posts

Le nouveau plan des pistes "interactif" est en ligne.

Cette année nouveauté, les espaces "Brut de neige" sont affichés.

Le 2eme Tronçon du téléphérique (inutilisé l'hiver) n'est pas présent.

http://plandespistes.serre-chevalier.com/

Il y à aussi un nouveau sigle (on le voit bien au col du Méa) mais je ne sait pas à quoi il correspond.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne serait pas le nouveau truc avec des animations ? (neige je sais plus quoi) avec des sortes de tentes romaines ou je ne sais quoi ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le nouveau sigle que l'on voit, entre autre, au col de Meat veut dire : "neige de culture".

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ce que je cherchais aussi et je n'ai pas trouvé. Du coup je l'ai fais "à la main" à coups de copier/coller :

A télécharger ici

Par contre c'est lourd et j'ai pu faire des oublis et/ou des erreurs ?!

Share this post


Link to post
Share on other sites

bandeau.jpg

Neiges de culture©

Le nouvel esprit du ski

C’est nouveau, c’est unique, c’est à Serre Chevalier.

Neiges de culture, c’est une première dans l’univers des sports d’hiver.

En tribu ou en solo, sans quitter vos skis, découvrez au détour des pistes tout un monde d’animations qui marient le plaisir de la glisse et celui de se cultiver. Jeux de pistes, architectures nomades, expositions, parcours sonores… entraînent petits et grands dans l’imaginaire de la montagne et l’histoire de la vallée.

afficheneigesdeculture2.jpg

Merci à Serre Chevalier Valley :victoire:

« Neiges de culture® » est un concept inédit qui marie le plaisir de la glisse à celui de se cultiver : sans quitter leurs skis, les amateurs de pentes enneigées découvrent tout un ensemble de parcours culturels, d’expositions et d’animations insolites qui convoquent l’histoire et l’imaginaire de la montagne, la nature et le patrimoine. Portés par une scénographie originale, ces événements s’installent sur les pistes, se posent sur les cimes, se nichent au coeur des forêts, se glissent dans les télécabines, et même dans les écouteurs des MP3.

Créé par Isabelle de Beaufort, experte en chemins inattendus et en labyrinthes à succès, « Neiges de culture® » déroule sa première édition à Serre Chevalier, du 12 décembre 2009 au 24 avril 2010. Engagé depuis plusieurs années dans une démarche d’innovation, le domaine skiable de Serre Chevalier lui a donné carte blanche.

L’histoire et le site exceptionnels de la vallée offraient une matière inspirante pour inventer ces nouveaux « jeux de pistes » : l’empreinte de Vauban à Briançon, l’ombre de César au temps de la Guerre des Gaules, les récits des colporteurs avec leurs roses vertes et leurs livres sur le dos, la saga des pionniers du ski alpin, le roman de la Meije… D’autres projets sont nés en observant les tribulations des skieurs, petits et grands. Au total, neuf événements répartis sur le domaine offriront des parenthèses tour à tour artistiques, aventureuses, ludiques ou poétiques.

La multitude des lieux investis et la diversité de la programmation culturelle font de « Neiges de culture® » une première dans l’univers des sports d’hiver, sans doute précurseur d’une nouvelle approche du ski.

« Neiges de culture® », mode d’emploi

On monte...

Pour atteindre les sommets, le temps paraît enfin trop court : dans les télécabines, d’insolites dispositifs sonores actionnés par les skieurs distillent des anecdotes sur le patrimoine, posent des quizz amusants sur la nature ou les sports de glisse. Et les télésièges offrent une parenthèse littéraire en s’habillant de citations sur la neige, d’Hérodote à Baudelaire.

On glisse...

En tribu, on s’élance sur un des parcours culturels. Chacune des ces « aventures historiques » comporte sept étapes, jalonnées par les « Huttes de Chioné », constructions légères au design audacieux conçues par Hérault-Arnod architectes. On les traverse à skis. A l’intérieur, des totems racontent l’aventure écrite comme une quête.

- Sur les pentes qui filent tout schuss sur les fortifications de Briançon, « Vauban et le Manuscrit secret » met en scène l’oeuvre de pierre et de papier d’un des génies du siècle de Louis XIV ;

- Sur celles qui slaloment vers le village du Monêtier, on suit les traces d’un Complot contre César au temps de sa traversée des terres du Roi Donnus.

Avec d’insatiables petits curieux, on programme la Piste des Pourquoi qui répond à (presque) toutes leurs questions sur la montagne. Jeux de manipulation, sonores et d’observation sont entourés à chaque étape d’une forêt de points d’interrogation. Les lutins des neiges peuvent aussi emmener skier leurs parents dans des espaces sécurisés et dans la Mélèzone, en attendant l’arrivée prochaine de Mille et une glisses.

Pour voyager plus loin, plus haut, on emprunte la piste qui mène au Village Nomade.

Le village se consacre cette saison à l’Ecole nomade des Evenks de Sibérie, aux Inuits, aux Cree et aux paysans mongols, avec des expositions, des contes, une évocation de leur habitat.

En solo, on télécharge deux parcours sonores pour skier toutes ouïes, en compagnie de Luc Alphand, l’enfant de la vallée, qui révèle ses itinéraires secrets, et de Raymond Renaud que l’on suit sur des voies mythiques, du Pelvoux à la Meije.

On contemple...

Sur les cimes, on ne se laisse plus désorienter. Des pupitres noirs posés sur la neige blanche proposent une nouvelle lecture du paysage : chacun montre un fragment singulier du panorama.

On découvre...

« Une couleur, blanc » : des expositions d’artistes posées dans le paysage. Cet hiver, la neige et le blanc sont captés par le photographe Franck Gérard, invité en résidence. Son travail fera l’objet d’une installation début 2010.

D’autres expositions dans le Village des Pourquoi : « Une montagne d’albums » : les sports d’hiver et la montagne dans les albums et la BD. « 24 heures » dans les coulisses d’un domaine skiable.

On savoure...

Pour éveiller les papilles pendant et après le ski, « Neiges de culture® » a donné « Carte Blanche » à certains restaurants de la station. Sous l’impulsion du chef parisien William Ledeuil, particulièrement attaché à Serre Chevalier, ils sont invités à élaborer des « Menus blancs », prolongements gourmands de l’événement.

Un supplément d’âme au coeur des pistes

A travers ces événements, Isabelle de Beaufort espère éveiller chez le skieur des émotions et une curiosité nouvelles, l’inciter à s’arrêter, à contempler : « Dans les parcs des villes et sur les berges des fleuves, dans les jardins et même dans les labyrinthes, la culture s’invite partout et sans tabou. Pourquoi les skieurs, épris du grand blanc, seraient-ils moins avides d’associer, sur les pentes enneigées, nature et culture ? Il me semble qu’ils sont aujourd’hui nombreux à souhaiter un supplément d’âme au coeur des pistes. Et c’est là tout le projet : faire surgir sous leurs skis l’histoire et l’imaginaire de la montagne, proposer aux petits et grands, des temps de découverte à partager, solliciter tous leurs sens et toutes leurs sensations ».

Un pari audacieux pour le domaine skiable de Serre Chevalier

Serre Chevalier Valley, gestionnaire du domaine skiable, a eu l’audace d’investir autrement pour proposer une nouvelle façon de skier, alliant le ludique et le culturel. Genèse d’un projetà soulever des montagnes. Fin 2007, Didier Bobillier, directeur général adjoint, rencontre la créatrice de Labyrinthus : « Isabelle de Beaufort présentait un de ses immenses labyrinthes posé sur une plage et dont le sable très blanc faisait penser à la neige. Séduits, nous l’avons initialement sollicitée pour concevoir un espace innovant sur un des secteurs du domaine. Elle a imaginé un projet plus global et plus ambitieux, décliné sur l’ensemble du domaine skiable. Cet événement s’intégrait pleinement dans notre politique d’innovation et de réflexion autour d’une autre approche de notre métier, initiée depuis trois ans. Nous avons donc accepté de le mettre en piste, pour que Serre Chevalier soit la première station à présenter « Neiges de culture». Nous souhaitons ainsi que nos visiteurs, français ou étrangers, ramènent de notre région de magnifiques souvenirs de glisse, mais aussi un peu de la très riche culture de nos vallées. »

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un détail que je trouve très intéressant sur ce plan : savez-vous ce qu'est la tâche rouge à côté de la partie haute du TK Grand Alpe (paix à son âme d'ailleurs) ?

...

Réponse : une piste de KL (ski de vitesse) !!

J'ai découvert ça récemment et complètement par hasard, puisqu'un plan des pistes de cette époque (1998 je crois) était affiché en déco dans l'appartement que je louais pour la semaine.

Ce n'est peut être pas une surprise pour certains, mais je n'en avais aucun souvenir (faut dire que j'étais petit à l'époque ^^).

Preuve à l'appui :

post-58-1267367975,9026_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un coup de pub je pense, cette piste est certes pentue mais assez courte (gère plus de 300 m) et plutôt destinée au ski de bosses.

En tout cas, je n'ai jamais vu ce secteur équipé en configuration "KL"...

Share this post


Link to post
Share on other sites
post-58-1267367975,9026_thumb.jpg

A noter aussi sur ce plan le tracé de l'ancienne piste Génépi.

J'en profite pour souligner que je recherche des plans des pistes de Serre Chevalier, de 1941 à 1995.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noter aussi sur ce plan le tracé de l'ancienne piste Génépi.

J'en profite pour souligner que je recherche des plans des pistes de Serre Chevalier, de 1941 à 1995.

j'ai un vieux guide skieur sur serre che en déco peut être que tu l'as déjà

je pense des années 40 (j'ai pas trouvé la date ))

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai un vieux guide skieur sur serre che en déco peut être que tu l'as déjà

je pense des années 40 (j'ai pas trouvé la date ))

Merci Dam111.

Je viens de t'envoyer un mp.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici les plans des pistes dont je dispose (certains m'ont été prêtés) :

dscn7133.jpg

dscn7135.jpg

dscn7137v.jpg

dscn7139.jpg

Si vous disposez d'autres plans des pistes, merci de me contacter.

Je recherche également des plans des pistes de Montgenèvre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quels sont ceux que l'on t'a prêté histoire que si j'en ai en plusieurs exemplaire je t'en fasse passer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quels sont ceux que l'on t'a prêté histoire que si j'en ai en plusieurs exemplaire je t'en fasse passer.

Ce sont ceux des 2 dernières photos qui m'ont été prêtés.

Si tu as des plans qui ne sont pas sur ces photos, pourrais-tu me les prêter que je les fasse scanner en haute définition ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur les deux dernières photos, j'en vois un que je t'ai envoyé celui de 87/88 (je pense) le 3eme en haut a gauche de la 1ere des deux dernières ;) ce n'était pas un prêt mais un don ;) sinon j'ai peu être celui juste avant le 2ème a te donner faut que je vois cela.

Pour le reste il faut que je fasse un point entre tes photos et ce que j'ai chez moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, si ma mémoire ne m'abuse pas, il s'agit d'un plan de 2000 : le TSD du Bachas y est déjà alors que le TSD du Prorel n'y est pas.

Celui du Prorel a été ouvert pour Noël 2001, alors que le Bachas a été mis (je crois !) en service en décembre 1999.

Dites moi si je me trompe !

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, si ma mémoire ne m'abuse pas, il s'agit d'un plan de 2000 : le TSD du Bachas y est déjà alors que le TSD du Prorel n'y est pas.

Celui du Prorel a été ouvert pour Noël 2001, alors que le Bachas a été mis (je crois !) en service en décembre 1999.

Dites moi si je me trompe !

Oui, c'est bien ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le tracé des pistes sur le haut de Serre Chevalier :

pistes2web.jpg

La Cabane du Berger n'est plus balisée comme sur ce tracé, elle rejoint la piste des Myrtilles après le premier grand virage à gauche.

On remarque aussi :

- l'ancienne piste de Goudissard,

- l'ancien tracé de la piste du Rocher de l'Enfer, qui commençait au niveau du téléski de Grand Alpe (mais sans être réellement accessible depuis ce téléski),

- le haut de la piste Olympique - Luc Alphand (à partir du télésiège de l'Orée du Bois), abandonné depuis,

- la pistes des Chalets.

Il manque sur ce plan le haut de la piste de Champcella / Mélézone (autrefois la Lièvre Blanc), qui commence là où les pistes Marteau et Olympique se séparent et qui rejoint la piste desservie par le téléski de Champcella .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×