Jump to content
Forums Serre Chevalier Ski
Blétonet

TSF4 Puy Chalvin

Recommended Posts

Malheureusement, le sujet sur le TSF4 de Puy Chalvin a disparu.

Pour le relancer, voici déjà en exclusivisté ses caractéristiques techniques :

Télésiège de Puy Chalvin

Constructeur : POMA

Type de gare : ALPHA

Longueur de la ligne : 1910 m

Altitude de la station amont : 2080 m

Altitude de la station aval : 1616 m

Dénivellation : 464 m

Vitesse maxi d'exploitation : 2,30 m/s

Débit horaire : 1150 p/h

Capacité des véhicules : 4 places

Type de dispositif d'accouplement : Fixe

Puissance du moteur principal : 212 kW

Emplacement de la station motrice : Amont

Emplacement de la station de tension : Amont

Sens de montée : Gauche

Ce qui en faisait le seul TSF de la station avec motrice amont !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement, je trouve très dommage que ce télésiège de Puy-Chalvin n'est quasiment pas fonctionné.

C'est vrai que ce versant est peu souvent enneigé. Mais une grande station comme Serre-Chevalier peut, je crois, se payer le luxe de s'offrir des pistes exposées au midi. Car lorsque les conditions sont réunies, quel plaisir de skier sur ces versants... Au soleil. Avec une excellente luminosité. En jouissant d'un panorama exceptionnel ! Et avec peu de monde sur les pistes, car la grande majorité des skieurs se masse sur les autoroutes de la neige toutes exposées plein nord !

Oui, je plaide en faveur de l'exception que représentait le champ de neige de Puy-Chalvin, les Combes, Serre-Pelat, jusqu'à Pralong. Même si les météorologistes et les gestionnaires de la station me traitent d'hérétique.

Vive la différence !

Et merci d'avoir remis ce sujet à l'appréciation des internautes !

Zebol

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'apprécie aussi beaucoup tout ce magnifique secteur. Mais ce télésiège fut en réalité une rançon pour que Briançon obtienne l'autorisation de développer le Prorel sur une partie du territoire de la commune de Puy Saint André. En gros, c'était : "tu me construits un TSF depuis mon village jusqu'au domaine (même si c'est une abération climatique) et je te laisse construire ta liaison avec Chantemerle en passant par ma commune" (TSF Serre Blanc et pistes associées). A l'époque, De Caumont, le Maire, a dit oui et finalement a acheté (le prix de ce TS et de son montage) le droit de passage sur une partie des terres de Puy St André. On appelle cela une querelle de clochers ; c'est très fréquent enFrance et ds le Briançonnais en particulier. Sans doute est-ce aussi une des nombreuses raisons qui expliquent le marasme de la station jusqu'à présent au regard de son fabuleux potentiel. La CDA, elle, passe au dessus de ces contingences et gère et aménage dorénavant le domaine skiable comme une unique entité. Il est bien entendu regrettable que les communes concernées par Serre Che ne se soient pas concertées dans l'interet commun plutôt que de petits interets particuliers à court terme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Entièrement d'accord avec vous les gars.

Une station comme Serre Che aurait pu conserver une remontée et quelques pistes pour seulement quelques jours par saison...

Mais les nombreuses erreurs de ce dossier ( dont la vente au lieu du déplacement sur le col du Prorel..) ont certainement donné un serieux coup bas aux finances de la station...

La sem et rm 1350 ont toujours regardé leurs intérêts en priorité pour les investissements en éspérant gagner des passages rm à son voisin....

On ne construit pas une station solide financièrement et viable à long terme comme cela...

La CDA va vite nous le prouver...!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Querelle de clochers, peut-être, Columbo ?

A moins qu'il ne s'agisse, plutôt, d'aménagement du territoire ?

Sans le maire de l'époque, Briançon, Puy-Saint-Pierre et Puy-Saint-André n'auraient jamais été reliés à Serre-Che.

Cela aurait été dommage pour les habitants, les résidents ou les touristes de ces trois communes. Mais cela aurait été aussi dommage pour la station de Serre-Che qui ne peut que tirer bénéfice de son raccordement à la sous-préfecture des Hautes-Alpes.

Seule une volonté politique a pu imposer ce choix stratégique. On le voit aujourd'hui : le gestionnaire privé de la station privilégie le coeur de station, la partie la plus rentable du champ de neige, les "autoroutes pour skieurs" enneigées tout l'hiver... et négligent, ou abandonnent même, les versants moins bien exposés. On le regrettera peut-être dans les prochaines années... Lorsque certains skieurs demanderont une autre offre de ski : des pistes exposées plus au midi, qui permettent de relier des villages plus authentiques.

Aberration climatique, dis-tu Columbo, peut-être ?

Utopie sans doute !

Mais je ne fais pas aveuglément confiance au "privé" pour nous dessiner notre avenir !

Share this post


Link to post
Share on other sites

la partie centrale, la plus rentable comme tu le dit, il faut savoir que lorsque la CDA à racheter serre che chantemerle était le seul domaine à réaliser des benefices!! contrairement au autres...

et la demande des client évoluera surrement dans un autres sens puisqu'il y aura de moins en moins de neige donc il faudra alors repenser autrement...

et surrement pas en plein sud, je sais pas si tu est déja allé à Orcière merlette (exposé plein sud) meme fin fevrier début mars c'est déja de la soupe abominable, donc je ne pense vraiment pas que les prochain gros investissement ce ferront dans ce sens la !

pour notre avenir c'est sur que la CDA va suivre les DSP prévue, de toute facon on fera avec.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour répondre à Zebol, le maire de l'époque, Robert De Caumont savait pertinement ce qu'il faisait et on peut effectivement dire que ce TSF Puy Chalvin fut un outil de l'aménagement du territoire. Le problème de notre territoire (expliqué par son histoire) est qu'il est excessivement morcelé en communes issues des anciens découpages paroissiaux le plus souvent. De Caumont aurait sans doute préféré ne pas concéder un aménagement hypothétique sur un versant superbe mais exposé sud. Et dans les Hautes Alpes, le Sud, c'est bien en décembre et janvier ; le reste du temps ce n'est guère exploitable. On aurait pu proposer un développement de lits touristiques (type vallée de la Clarée) raisonnable et limité à Puy St André et un ascenseur type TSD vers les champs de neige (aller-retour utilisable aussi par des piétons donc) vers le Prorel. Mais, le projet initial du Prorel était de ne pas construire de lits en altitude. C'est le credo choisi par tout Serre Chevalier : pas de lits en altitude ; à la différence de stations comme Les Arcs qui ont créé ex-nihilo des stations entre 1600 et 2000 m. Sinon on aurait aujourd'hui des immeubles à Ratier, Fréjus et Pralong. C'est vrai, les décisions et orientations d'aménagement prises il y a 20 ou 30 ans conditionnent en partie la réalité de Serre Chevalier aujourd'hui. Et je suis aussi d'accord sur le fait que la CDA n'est pas la solution à tous les problèmes de la vallée. Les investissements privés se concentreront sur les zones rentables, bien sûr. Mais c'est sans doute plus compliqué : l'attrait d'un domaine skiable ne réside pas seulement dans quelques boulevards de pistes bleues et les restaurants et jardins des neiges associés. C'est un ensemble constitué de secteurs de ski commercial, de ski en alpage, en forêt, de prestige... Bref, la diversité du domaine joue pour la notoriété de la statio. Et Serre Che est très bien placée dans ce registre. Serre Pelat est parfaitement viable à côté de Grand Alpe et du sommet de l'Yret ou de l'Eychauda. Donc à mon avis pas d'inquiétude pour les secteurs peu rentables du domaine : il sont partie intégrante d'un ensemble. A la CDA d'inciter les skieurs à fréquenter l'ensemble des pistes. Ca c'est plus difficile mais c'est là qu'on voit les vrai pros. Aux Arcs, l'Aiguille rouge ne présente pas de ski commercial facile ; c'est cependant une vitrine pour la station. Ce qui est sûr, c'est que la gestion de l'ensemble par une seule société sera évidemment plus rationnelle que ça ne l'était. Les domaines gérés et aménagés par la CDA dans les Alpes sont plutôt des réussites. Espérons que Serre Che ne dérogera pas...

Mais bon, je parle je parle mais j'aimerais vraiment skier maintenant. Mais je suis loin... Bientôt j'espère ! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon ski, Columbo !

Je partage volontiers ton dernier discours, très réfléchi et qui fait la part des choses. Puisse la CDA prendre en compte tous ces paramètres et ne pas s'omnubiler sur la seule rentabilité à court terme de ses investissements !

Privilégions un développement durable, naturel et concerté du territoire en respectant l'authenticité de nos villages et le pittoresque des ailes gauche et droite (Serre-Pelat d'un côté, l'Yret ou le vallon de la Cucumelle de l'autre) du massif : c'est le gage du succès pour les décennies à venir, quelles que soient finalement les évolutions climatiques...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement, la configuration actuelle de Serre Chevalier permet un domaine commercial ( 1350 et 1400 ) alliant un domaine nature et mieux préservé, une sorte de secteur " grand ski " ( 1200 et 1500 ).

Ces deux paramètres sont indissociables car les gens aimant le ski commercial ( grands boulevard sur neige de culture ) aiment également s'évader vers les secteurs calme au bout d'un moment , et inversement, les passionnés de "grand ski" aiment toujours venir faire un shuss au milieu des débutants....

Puy Chalvin et Puy Saint andré rentrent pleinement dans ce cadre là.

Le télésiège de Puy Chalvin aurait dut être déplacé sur le col du Prorel comme le souhaiter De Caumont.

La vente de l'appareil a tout de même généré une perte de 4,5 millions de francs !

Surtout qu'un télésiège fixe est justement prévu dans ce secteur dans les années à venir....

Quand à la CDA, tout dépendra des différentes dsp et surtout de leurs durées :

Les 3 télésièges de cette année seront rentabiliser à court terme car ils sont sur les domaines "rentables" et la dsp de Chantemerle court jusqu'en 2035....!

Monêtier et Briançon seront plus dur à rentabiliser si les dsp sont maintenues à 2018 , et surtout s'ils donnent lieu à de gros investissements.

Chose dont je reste sceptique...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ayant retrouver un vieux plan des pistes de 1200 ( datant sans doute de la 1ère ou 2ème année du Prorel ) , je peux vous apporter les précisions suivantes sur le TSF4 de Puy Chalvin :

- Sur le plan, il parait plus long que celui du Rocher Blanc.

- Il est desservit par 2 pistes :

- L'une verte sur sa gauche nommée "Piste des Granges ".

- L'autre bleue sur sa droite nommée " Piste des Bergers ".

Les 2 pistes partent du départ du TS Rocher Blanc et finissent à Puy Chalvin coté gauche ( la piste bleue à droite traverse sous le télésiège avant l'arrivée ).

Voilà, a+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces précisions Chamois.

Je pense que la verte prenait le chemin des Combes.

Il n'y avait pas une rouge aussi ?

Tu ne pourrais pas nous faire un scan ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement Bletonet, la piste verte suit le chemin des Combes : "les Combes " sont mêmes marquées en majuscules sur le plan....

Par contre, non, pas de piste rouge tracé sur le plan... :(

On en reparlera prochainement ... ;) :lol:

Bye

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une info : Le TS de Puy Chalvin disposait d'une estacade intermédiaire sur la ligne, afin de le reprendre pour skier sur sa partie haute.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je ski de plus en plus sur le prorel : pistes aux soleil avec personne, vue magnifique sur la vallée de la durance quand la neige est bonne c'est paradisiaque

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a longtemps que je défends ce point de vue.

Ton message me donne l'occasion, une nouvelle fois, de déplorer la fermeture quasi permanente du TK de Serre-Pelat.

Le ski, à cet endroit, est vraiment paradisiaque, quand on peut le pratiquer...

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pars du bez, et depuis que le télésiége de la foret est fait en 20 mm on se retrouve en ht du prorel

la station a bp changée en 6 ans, les déplacements sont trés rapides

Share this post


Link to post
Share on other sites

Visiblement Serre-Pelat est ouvert. Félicitations à la Station.

J'espère qu'il le sera encore en mars : malheureusement, je ne peux venir avant un mois et demi !

Share this post


Link to post
Share on other sites

il était ouvert ce week end "grâce" au vent très turbulent. L'exploitant n'a cure de ce TK, il ouvre quand une remontée comme le TSF du haut ne peut ouvrir comme ce week end. Il déplace les salariés mais la réalité veut qu'il n'y ait pas de salarié voué à travailler au Serre Pelat, c'est honteux de faire des économies comme ça alors que le ski proposé à cet endroit est juste extraordinaire notamment pour les enfants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sait-on combien de jours il a été ouvert lors de la saison 2010-2011 ?

Cela doit se compter sur les doigts de la main.

Et aucune réduction de tarif n'est proposée à l'acheteur de forfait, en contrepartie.

C'est effectivement HONTEUX.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il reste encore quelques traces visibles de cette remontée:

- La saignée en forêt

- Les bétons des pylônes sont encore en place sauf pour les stations aval et amont.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×