Jump to content
Forums Serre Chevalier Ski

Les Secteurs


Prorel

Recommended Posts

Bonjour,

J'ouvre ce sujet pour savoir si il y a d'autres personnes comme moi qui ont cet avis : je trouve les secteurs de Monêtier et Briançon trop oublié par les investissuers et l'OT.

Je prend l'exemple de Briançon (je connais beaucoup mieux que Monêt') :

- Les derniers investissemnts en remontées remontent à 1990 avec la construction du Serre Blanc ce qui fait que c'est l'un des plus gros points noirs du domaine (beaucoup d'attente aux TCD12 Prorel, TKSD1 Croix de la Nore et Serre Blanc).

- Nombre d'enneigeurs dérisoire (il en manque sur le Rocher Blanc et sur Serre Pelat). On note la disparission des perches sur la Vauban remplacés par des canons mobiles => qualité de la neige vraiment médiocre en Février. Cette piste est toujours férmée à Noël, bien dommage alors qu'avec un peu de neige artif. elle serait skiable (de plus, on aurait à un peu de neige naturelle car en Février, il y a plus rien).

- Les dameuses passent de moins en moins de temps sur les pistes (juste avec un passage puis après, direction le col du Prorel)...

- En été : aucune piste de VTT.

Je ne comprends pas les raisons de ce qui est dit au-dessus, alors que Briançon est vraiment fréquenté (oui, il y a toujours un peu de monde sur les pistes).

Car j'ai vraiment l'impresion que c'est du style : "Briançon, on s'en fou, il y a pas de neige" alors qu'il y a un réel potentiel en y ajoutant des enneigeurs...

Bien dommage !

Link to comment
Share on other sites

Briançon est un secteur relativement "récent" en vue des autres.

Monetier est situé à l'extrémité du domaine.

Comme le "coeur" de la station se situe sur Chantemerle-Villeneuve, ceux sont ces secteurs qui sont priviligiés. D'autant que le parc de remontées de ces zones était particulièrement vétuste (reste les TSD6 Méa et Cote Chevalier à construire après la TCD8 Chantemerle).

Monetier souffre pour moi de sa principale remontée: le TSF3 de l'Yret: long, très exposé au vent, assez aérien (pour des enfants), il ne déssert que des pistes moyennement interessantes. Les TSF3 Yret et TSF4 Col de la Cucumelle seraient à repenser: Un TSD sur le trajet du TSF4 Col de la Cucumelle et un TSF du col de la Cucumelle vers le sommet de l'Yret. J'ai remarqué que pas mal de monde sur monetier se concerte sur le TSD4 du Bachas, remontée efficace, rapide et desservant de nombreuses pistes. Ce dernier est relativement saturé. Les choses devraient bouger sur Monetier, la liaison Villeneuve-Monetier ayant été modernisée, reste à faire le retour.

En ce qui concerne Briançon les choses sont plus délicates. Le domaine est exposé, descend jsuqu'à 1200 m. Il n'y a qu'un ascenseur, la TCD, qui est obligatoire pour remonter et basculer. Certes, les TKD1 Serre Blanc et Croix de la Nore sont poussifs, embouteillés et inadaptés (la Croix de la Nore devrait être remplacé). Le ski sur le Rocher blanc est agréable mais souvent compromis par le manque de neige. Il en est de même pour le TKD1 de Serre Pelat.

A mon avis Briançon n'est pas la priorité. Les gens y passent mais n'y restent pas. Tu as raison le manque d'enneigeurs en est la cause principale. A mon avis ce n'est pas la seule cause. Pour moi, la nécessité de rattraper systématiquement la TCD et donc de déchausser pour skier sur Grande Gargouille, Remparts et Couloirs y est pour quelquechose. La neige est relativement mole à partir de 10-11H.

Il me semble avoir sur des travaux sur les perches (ajout ou changement) au niveau du Serre Blanc cet été ou l'été dernier.

En été:J'ai vu vers le bas du TSF4 du Rocher Blanc un panneau sur la route qui va vers le TKD1 Serre Pellat un panneau "Interdit aux VTT". Donc pour l'instant, à paritr de Briançon soit tu descend sur Les Combes et retour Briançon soit tu montes au Col du Prorel et descente sur Chantemerle. Je pense qu'à ce niveau il s'agit d'un problème de passage sur des propriétés.

Voilà ;)

Link to comment
Share on other sites

Pour le TSD6 des Vallons, c'est clair qu'il a apporté un plus dans le très vieux secteur de Fréjus, cependant, sans le prochain TSD de Côte Chevalier (permettant de rejoindre Aravet - Chantemerle), l'impression est qu'une fois que l'on est sur la Cucumelle, il est rès difficile d'en sortir, sauf rejoindre le saturé TSD4 casse du Boeuf. Dommage.

Link to comment
Share on other sites

Effectivement, il faudrait faire quelque chose pour sortir du secteur de la Cucumelle, sans tomber dans les embouteillages de Fréjus.

Le télésiège poussif (dont je ne connais plus le nom) qui part au niveau de l'arrivée du Pontillas et nous amène sur le secteur de Fréjus, devrait rapidement être remplacé par un appareil plus moderne qui nous amène vraiment quelque part (avant c'était au départ du TSF de la Balme, mais maintenant vu la suppression de ce dernier, c'est un peu n'importe où; en plus ce secteur a beaucoup perdu depuis la suppression du téléski de Clos Gauthier et la suppression du TSF de la Balme alors que c'étaient de belles butes à skier. Il faut rééquiper Fréjus-haut.

C'est bien les boulevards et les rapides transitions d'un secteur à l'autre mais faire des transitions pour des transitions, c'est pas top; il faudrait que dans chaque secteur, il y ait des pistes intéressantes sur lesquelles on puisse un peu s'attarder, à l'écart des transhumances quotidiennes. Sur ce point là, bien précis, je pense que le domaine a malheureusement un peu perdu. Mais ce n'est pas irrémédiable; il y a plein de possibilités d'amélioration.

Je me demande quelquefois si nos avis sur ce forum sont lus par ceux qui ont quelque pouvoir en la matière. ce serait encourageant si c'était le cas.

Link to comment
Share on other sites

Je me demande quelquefois si nos avis sur ce forum sont lus par ceux qui ont quelque pouvoir en la matière. ce serait encourageant si c'était le cas.

Le forum est lu par certains décideurs et acteurs de la station.

Il y a en effet quelques points noirs sur le domaine (Croix de la Nore, piste Vallon, Fréjus/Pré du Bois, Barres/Méa, Eychauda/Yret, vraies pistes de retour station faciles sur Chantemerle et Villeneuve, parkings au départ des "ascenseurs"). Les moyens de la station ne sont pas illimités, des priorités doivent être données.

Link to comment
Share on other sites

Quand je lis vos remarques juste au-dessus, j'ai l'impression d'être comforté dans l'idée que Fréjus mérite mieux qu'actuellement: De vrais TSD pour remplacer Barres/Méa/Pré du Bois/Cote Chevalier et des TSF vers les sommets abandonnés du Clot Gauthier et de la Balme ;)

Link to comment
Share on other sites

J'ai toujours été contre la suppression de Balme. On a perdu trop de belles pistes sur le haut de Fréjus. Le TSD6 Vallon est bien mais uniquement pour aller à monet pas pour faire deux fois la rotation sur les Vallons ( piste boulevard inutile ) L'idée aurait été de faire le TSD 6 méa qui partait de l'ancien départ du TSF Balme pour arriver en haut du TK méa et rajouter un petit TSF4 pour monter à Balme avec un départ au milieu de la piste du méa ( sur le bord qd m )

Au lieu d'améliorer le ski, la compagnie des Alpes l'asceptise mais c'est encore rentable. Depuis 20 ans, la clientèle a changé. Les Français disparaissent des domaines pour laisser la place aux riches étrangers devenus finalement la nouvelle cible.

Link to comment
Share on other sites

Même d'un point de vue rentabilité, je pense que nos observations valent la peine d'être prises en considération.

il y a encore du potentiel sur les hauts du domaine comme la Balme, Clos Gauthier, Eychauda, Monêtier. ll ne faut pas les négliger et surtout pas y désinvestir. Les saisons sont longues; souvent au mois de mars, il fait très chaud et on est bien content de pouvoir aller skier sur les crètes avec de la neige de bien meilleure qualité (quand elle n'a pas été soufflée).

Fin mars, début avril, la liaison par le bas des vallons devient difficile alors qu'elle ne le serait pas si on passait par la crète de la Balme. Devoir prendre la navette aux vacances de Pâques pour pouvoir aller de Monêtier à Villeneuve-Chantemerle et l'inverse, ce n'est pas digne d'un Grand Domaine. Or, avec le réchauffement climatique c'est ce qui risque de se passer de plus en plus souvent si on n'agit pas. Même chose également avec les investissements en neige artificielle du côté du Prorel pour pouvoir toujours continuer à aller de Briançon au reste du Domaine.

L'avantage du rééquipement de la Balme (j'aurais même dit, non seulement au départ du col Méa mais aussi de l'autre côté, quelque part au départ du col de la Cucumelle), c'est qu'on aurait une transition alternative avec désengorgement de la piste des vallons proprement dite.

Les boulevards noirs de monde, tout le monde en a horreur, même les riches étrangers. Quand ils se seront cassé une épaule dans une collision au bas de la piste des vallons, ils réfléchiront à deux fois avant de revenir.

Ce qui attire Serre-Chevalier par rapport aux stations comme Val Thorens, Flaine ou les Deux-Alpes, c'est la bonne répartition du monde sur les pistes, la variété du ski et des paysages et la possibilité de skier sans le stress de la collision.

Si Serre-Chevalier commence à s'aligner sur les stations mastodontes que personnellement j'ai fui, cela deviendra économiquement dangereux, car à inconvénient égal ces stations comme Val-tho, Flaine, la Plagne, auront toujours l'avantage par rapport à Serre-Che d'être des stations ski au pieds et plus facilement accessibles par transport en commun, du moins pour les étrangers du Nord (TGV - bus).

Je sais de quoi je parle, je suis belge. Mais c'est la même chose pour les hollandais et les français du Nord.

Dès lors, que nos chers investisseurs réfléchissent bien.

Un petit sondage auprès des touristes français ou étrangers qui fréquentent la station, serait édifiant quant aux motifs qui amènent ceux-ci à y venir et surtout y revenir.

C'est sûr, une bonne campagne de marketting auprès de mes compatriotes, comme programmée cette année paraît-il, les fera bien venir une saison; mais ils ne reviendront que s'ils y trouvent autre chose que dans les grands domaines de Savoie et Haute-Savoie, qui sont ski-au-pied, plus proches et mieux desservies par les trains et bus. Dépenser des sous en marketting (ou en augmentation du nombre de lits dans la station) et négliger ce qui fait la spécificité du domaine et son attractivité, c'est me semble-t-il dangereux, même et surtout d'un point de vue commercial.

Link to comment
Share on other sites

Je souscris aussi à 100% à ces propos.

Serre Che doit arriver à s'appuyer sur ses atouts pour attirer et fidéliser sa clientele. Les gens reviennent pour retrouver des pistes variées dans la forêt ou en dessus, mais surtout pas des boulevards aseptisés et blindés de monde.Serre Che n'aurait pas eu le titre de "domaine le + varié du monde" (ou quelque chose de proche) attribué par "skiresort.de" avec 250 km de piste des vallons. L'Eychauda, le Tabuc, les pistes du Serre Pelat, l'Aiguillette, la mélézone apportent beaucoup à cette variété, même sans enneigeurs et damage quotidiens (au moins pour les "anciens" comme moi).

C'est vrai que l'évolution récente ne va pas dans le sens de cette variété, et en plus je suppose qu'un exploitant a un intérêt économique évident à remplacer sur un secteur 3 téleskis et 6 pistes pas un seul télésiège débrayable et 2 grosses pistes bien larges et aplanies. Surtout que beaucoup de vacanciers (je suis en RP, donc bien placé pour récolter des avis à la machine à café) se plaignent qu'il reste des téleskis dans les Alpes (c'est tellement mieux les TSD6) et que certaines pistes ne sont pas damées chaque nuit.

Y a t'il un avenir possible et rentable avec un coeur de domaine à base de TSD6 et pistes accessibles à tous, mais en gardant un certain nombre de secteurs avec des remontées moins lourdes, des pistes plus "naturelles", des vraies noires non damées... Si il ne reste que des boulevards on sera quelques uns à prendre la voiture pour aller dans les station mythiques du Queyras ou à Cr****x, retrouver des pistes bien tranquilles entre les mélèzes, mais ce serait quand même bien dommage.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Si les décideurs lisent ces lignes alors tant mieux !

Toutes ses remarques sont très pertinentes,et on ne peut plus vraies. Je rajouterai 2 points fondamentaux à mon avis largement oubliés dans nos conversations.

En premier, l'accessibilité de Serre-Chevalier n'est quand même pas une sinécure pour qui vient du nord (une vaste majorité quand même).

Le différentiel en temps de parcours voiture entre les jonctions de Beaune ou Lyon et les stations de Tarentaise comparé à Serre-Chevalier est d'une à deux heures dans le meilleur des cas. Il se pose quand même 2 gros problèmes pour accéder à SC : il faut passer la jonction de Pont-de-Clais, le rond-point de Vizille (bien malheureux celui-là) et ensuite le feu de Péage-de-Vizille, mais après, la cerise sur le gateau, c'est quand même le Lautaret. Il est d'une difficulté non-négligeable. Maintenant, que peut-on faire ? A la vérité, pas grand-chose. On peut contourner par la Maurienne et le Fréjus, c'est plus sûr, mais plus coûteux et sans garantie de durée lors des samedis de février ;

En second, l'accessibilité d'une partie du domaine aux petits et aux débutants est moyenne. En effet, comparativement à L'Alpe-d'Huez où le plateau débutant est gigantesque, à SC on est vite dans le bain. Et on ne pourra rien y faire, car c'est la physionomie de la montagne qui impose cela.

A part peut-être certains aménagements sur le Charvet à Mônétier qui pourraient être remis en service car ils seraient un bon compromis, râcler comme cela est fait des pistes rouge ou noire pour en faire des vertes et bleues à une limite rapidement atteinte.

Le fond avait quand même été atteint en 2002/2003 avec le balisage en bleu de la piste du Bez. Idem avec la requalification de la piste de l'Aya haute en bleu, rien de comparable avec la piste du col de l'Eychauda, elle une vraie bleu.

Bref, tout cela pour dire que la politique de simplification des pistes du domaine ne mènera pas à grand chose, le physique de nos montagnes impose cet état de fait, quant aux conditions de voyage pour parvenir à SC elles seront toujours en retrait par rapport à d'autres stations. Et donc alors ?

Alors, le client vient à SerreChe soit par hasard, soit parce qu'il est franchement motivé. Du point de vue marketting, il faudra analyser la part de ceux qui viennent une première fois et qui reviennent encore au bout de 5 à 6 ans. De l'autre, il faut motiver les clients pour qu'ils viennent et reviennent : cela ne peut se faire qu'en investissant, qu'en balançant les pistes dures et faciles et en maintenant ce fragile équilibre que je crois aussi sincèrement rompu depuis quelques années.

Je suis content du TSD des Vallons, venant du Casset/Mônétier, ça marche quand même mieux comme cela. Mais le compte au niveau ski et possibilités n'y est plus, avec la fermeture de La Balme, du Clot-Gauthier et probablement du Serre-Pelat cela fait beaucoup trop de diversités supprimés et le domaine devient franchement moins vendeur. Avec l'Isolée fermée 2 années sur 3 et le Tabuc une année sur deux la coupe est pleine, vraiment.

Je ne remettrai plus les pieds à Puy-Saint-Vincent, vous savez pourquoi ? Parce que la seule fois où j'y suis allé (en 2001, ça remonte) en plein hiver, le plan était beau mais la moitié des RM étaient fermées y compris les remontées sommitales malgré un beau soleil et un risque avalanche nul. Dommage...

Donc avant de commettre l'erreur de penser qu'un client, surtout étranger fortuné, reviendra sur un domaine neutre malgrés les grands cols et la distance, il est temps de changer le fusil d'épaule.

A propos quels sont les étrangers fortunés aujourd'hui qui fréquente la station ? Italien ? Espagnol ? Anglais ? A méditer par ces temps de crise

Link to comment
Share on other sites

Ce qui serait bien aussi : remplacer la télécabine du Prorel ca parrait impossible, mais dans 7 ans, il y aura la grande visite des trente ans (coût : environ 3 000 000 d'euros et je suis gentil), donc, une TCD sur le premier tronçon et un télémix sur le second serait le top (avec le TSF Croix de la Nore). Ensuite, un TSF/TKE2 à la place du Serre Blanc, de la neige artif. sur tout le secteur et le tour est joué. Mais le principal problème de mes idées et que ces appareils/équipements coûtent très cher (un TMX : environ 5M, une TCD : environ 25M, un TSF : environ 3M, un TKE2 : environ 900 000 euros, neige artif. environ 20M. Total : 53 900 000 euros, ce qui fait un note salée).

Link to comment
Share on other sites

Ce qui serait bien aussi : remplacer la télécabine du Prorel ca parrait impossible, mais dans 7 ans, il y aura la grande visite des trente ans (coût : environ 3 000 000 d'euros et je suis gentil), donc, une TCD sur le premier tronçon et un télémix sur le second serait le top (avec le TSF Croix de la Nore). Ensuite, un TSF/TKE2 à la place du Serre Blanc, de la neige artif. sur tout le secteur et le tour est joué. Mais le principal problème de mes idées et que ces appareils/équipements coûtent très cher (un TMX : environ 5M, une TCD : environ 25M, un TSF : environ 3M, un TKE2 : environ 900 000 euros, neige artif. environ 20M. Total : 53 900 000 euros, ce qui fait un note salée).

Je serais moins pessimiste là-dessus: ;)

Une TCD10 (1er tronçon):15 M, un TMX (2e tronçon):10-15 M (vu sa longueur) et un TSF6 3M.

Pour moi le problème de la TCD du Prorel est loin d'être actuel (23 ans) avec la grande visite que tu cites à venir car la télécabine est largement sous-employée. Je n'ai que vu des queues qu'à montée à l'intermédiaire. Certes par grand vent, on bloque Briançon mais des cabines de TMX (8 places) ne se comporteraient pas beaucoup mieux que les 12 places actuelles.

Pour la Croix de la Nore, un TSF6 résoudrait tous les problèmes en plus de faire de la publicité (1er TSF6 de la station). Utopiquement, un TSF6 sur le Serre Blanc serait parfait: Un gros espace débutant avec de larges boulevards accessibles par la TCD.

Le Prorel a été le dernier "secteur" construit: il me semble que c'est plus du ski calme orienté "sud". Monetier et Fréjus sont au bord de l'asphixie avec leur parc de remontées obsolètes (TCD4 Fréjus, TSF3 Fréjus, TSF3 Yret, TSF3 Cote Chevalier)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
  • Posts

    • Début octobre je crois.
    • Bonjour à tous , avez vous des informations concernant la date de mise en ligne des tarifs forfaits hiver 2022/2023 ?  
    • La production hydro se fait bien hors période de production...et de de toute façon il n'y a qu'une turbine installée pour le moment sur les 2 de prévues donc nous ne sommes pas encore à 30% d'autoproduction.
    • Niveau vent et ensoleillement on est quand même loin de plaines du centre ou du nord de la France. On a des cols bien ventés tout au long des saisons et une quantité non négligeable de jours de soleil (plus de la moitié de l'année). Personne ne prétend que les ENR peuvent fournir le domaine tel qu'il serait autonome, on parle bien d'une source complémentaire d'une autre (au hasard le nucléaire). La neige, bon je n'ai jamais vu les panneaux ensevelis. Sinon le personnel déneigera... Ils le font bien quand il y a une grosse chute pour soulager les toits. Concernant l'hydro, si les canons alimentés sont en aval du lac (genre tout le bas sous grosso modo 2000 / 2300 m), tes turbines fonctionnent 😉 .
    • Le problème aussi bien pour les éoliennes que pour les panneaux c est que ça ne produit pas en permanence. Pas toujours de soleil ni de vent. Même si il y a 1420 panneaux et que l’installateur vante l’effet albédo qui grâce à la réflexion du soleil sur la neige fait gagner quelques pourcents de prod ça ne va pas loin.  Comme l’ecrit Montagnole il ne faut pas confondre puissance en Watts Crête et la puissance réelle produite. D’ailleur j’aimerai bien voir les chiffres…..les vrais car quand t’es panneaux sur le toit du Prorel sont couvert de 50cm de neige ça produit rien. Quant aux centrales hydro ben elles utilisent le réseau de neige de culture donc 0 prod en hiver. L’effort sur le renouvelable de la part de la station (des stations) est très beau et c’est bien de le faire mais il serait intéressant d’avoir les vrais chiffres après 1-2 ans d’exploitation.
  • Recent Status Updates

  • Member Statistics

    • Total Members
      708
    • Most Online
      976

    Newest Member
    MikeC
    Joined
  • Sujets

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use. This site use We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue..