Jump to content
Forums Serre Chevalier Ski
Guillaume

Tsd6 Des Vallons

Recommended Posts

Bravo et merci pour ce beau reportage.

Dans un mois pile, je devrai pouvoir poser mes fesses sur cette nouvelle installation.

Au plaisir de vous lire.

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tres beau reportage;les vallons ont un peu perdu le coté sauvage mais ce telesiege a definitivement ouvert une tres belle extension du domaine skiable;tout le hors piste de la cucumelle est tres ludique!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici donc les caractéristiques du FIRM :

SERRE CHEVALIER 1400 (LA SALLE) (05)

TSD-Télésiège à attache débrayable : Les VALLONS

Constructeur : BMF BARTHOLET Année d'origine : 2010 Saison d'exploitation : Hiver Capacité : 6 personne(s) Dénivelée : 589 m Longueur développée : 2221 m Pente moyenne : 2 764 % Pente Maxi : 70 % Débit : 2800 personnes/heure Vitesse d'exploitation : 5,5 m/s

Pas male la pente moyenne !! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Je viens de faire un petit tour sur SerreChe today pour tester les Vallons. C'est vrai que ça dépotte par rapport au TSF3 Balme.

Par contre les bandes bleues sur les 2 gares, qu'est-ce que c'est moche.... (ok c'est personnel mais quand même!)

J'ai trouvé qu'il y a avait un gros flux de personnes sur la piste de cucumelle qui redescend sur Frejus pourtant il n'y avait pas grand monde le débrayable. Du coup cette piste à perdue beaucoup de son charme (+ de monde, visu sur les pylones et la ligne du TSD6).

Quand on se retrouve vers le plateau aux pieds des TKs méa et Clots, ça fait vide de ne plus voir de piste sur la Balme et Clot Gautier (ex TK). Surprenante politique de supprimer toutes ces pistes à jolis points de vue. Par contre tout bénef pour les HP et une image "écolo" sans RMs sur ces secteurs...!

++

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'image "écolo", elle est contestable tout de même car ils n'ont fait que supprimer des pylônes sur un secteur pour aller en planter d'autres ailleurs ...mais dans un vallon vierge... :angry: <_<

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'image "écolo", elle est contestable tout de même car ils n'ont fait que supprimer des pylônes sur un secteur pour aller en planter d'autres ailleurs ...mais dans un vallon vierge... :angry: <_<

Oui en effet... il y avait un peu d'ironie dans mon post.

Share this post


Link to post
Share on other sites

le tsd est parfait pour aller à monêtier mais c'est tout. Après plusieurs dizaines de jours de ski à Serre che, je ne suis pas satisfait car on a perdu trop de bons cotés. Comme je l'avais dit en début de saison, le flux de skieur sur la piste des Vallons est détestable et encore, je n'ai pas vu au mois de février. La piste doit être bonne jusqu'à 10 h du mat et après on devrait compter les skieurs blessés à cause de la piste en très mauvais état.

Bref, j'aurais préféré garder Balme car si on a que les TSD des Vallons, ça ne vaut pas la peine. Je préfère faire la queue. L'idéal, je le redis, c'est faire monter quelquechose à Balme et bien sûr de rééquiper correctement le secteur clot gauthier. Villeneuve a perdu son charme d'antant et il faudra sans doute attendre plusieurs années pour en profiter à nouveau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

le tsd est parfait pour aller à monêtier mais c'est tout. Après plusieurs dizaines de jours de ski à Serre che, je ne suis pas satisfait car on a perdu trop de bons cotés. Comme je l'avais dit en début de saison, le flux de skieur sur la piste des Vallons est détestable et encore, je n'ai pas vu au mois de février. La piste doit être bonne jusqu'à 10 h du mat et après on devrait compter les skieurs blessés à cause de la piste en très mauvais état.

Bref, j'aurais préféré garder Balme car si on a que les TSD des Vallons, ça ne vaut pas la peine. Je préfère faire la queue. L'idéal, je le redis, c'est faire monter quelquechose à Balme et bien sûr de rééquiper correctement le secteur clot gauthier. Villeneuve a perdu son charme d'antant et il faudra sans doute attendre plusieurs années pour en profiter à nouveau.

+1 (Balme et Clot Gauthier = 2 TSF4 courts mais 4 à 5 pistes superbes)...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bel outils mais mauvais emplacement sauf si on remonte à Balme avec un petit tsf. Et puis comme prévu, la piste rouge des Vallons a perdu de son charme avec ce flux de skieurs. Trop de monde sur la piste maintenant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le lien François.

Pour ce qui concerne le repose-pieds, ce serait bien que BMF les améliore : ils sont mal conçus, trop hauts ! C'était vrai sur le Marmotte express de Val d'Isère, et ils n'ont malheureusement rien corrigé avant les Vallons.

Au passage, il faudrait incliner un petit peu plus le dossier vers l'arrière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne l'avais pas remarqué plus tôt mais il y a un système d'amortissement par ressort sur les sièges:

gallery_91_532_39189.jpg

gallery_91_532_36031.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une étude avait été réalisée afin d'identifier le tracé présentant le meilleur compromis.

Deux principaux tracés étaient envisagés :
- Une télécabine, qui serait partie de l'emplacement actuel du TSD des Vallons et qui serait arrivée à la Tête de la Balme, avec en variante possible un prolongement vers l'aval jusqu'au P5 du TSF de Fréjus.
- Un télésiège débrayable partant de la bergerie au confluent des torrents de Fréjus et du Grand Bois et arrivant au col de la Cucumelle, avec une variante avec une gare aval déplacée un peu plus en aval.

L'éventualité d'un TSF allant des Barres vers la Tête de la Balme était rappelée, certainement sans grande conviction car il aurait compliqué encore davantage la liaison avec le Monêtier les Bains et le ski propre dans le grand vallon de la Cucumelle.

Le tracé envisagé pour la télécabine survolait le large couleur d'avalanche de la Balme et présentait un long parcours sur la crête de la Balme, l'exposant au vent et laissant donc craindre un manque de disponibilité de l'installation. Par ailleurs, le parcours difficile de cette télécabine en aurait certainement compliqué l'évacuation et l'on peut supposer qu'un dispositif spécial d'évacuation (comme sur la TC de Fréjus, le DMC du Pontillas ou le TSF de l'Yret) aurait été nécessaire.
Enfin, ce tracé ne résolvait pas le problème de l'étroitesse des pistes à la Tête de la Balme et l'accès compliqué au Monêtier les Bains par des chemins avec la nécessité de reprendre le TSF de la Cucumelle.

Le tracé préféré pour le TSD des Vallons, partant de la bergerie, aurait été léché par les coulées de la Balme et aurait survolé 2 fois la piste.
Notons que ce tracé, tout comme sa variante, plaçait la gare amont au Sud du col de la Cucumelle, exposant la partie haute de la ligne aux coulées se produisant entre le col de la Cucumelle et celui de Fréjus.

C'est finalement la variante de ce tracé qui sera retenue, avec une gare aval implantée sous le village de Fréjus, tout en déplaçant finalement la gare amont au Nord du col de la Cucumelle. Ainsi, la ligne n'est pas exposée aux coulées et ne survole jamais la piste de la Cucumelle.
L'expérience montre que ce tracé était certainement le meilleur compromis, car l'impact visuel est réduit et le télésiège est bien abrité du vent, garantissant une disponibilité accrue pour les skieurs.

bjxv.jpg

Ce tracé étant choisi, restait à choisir la position de la gare aval.
La première solution envisagée consistait à placer la gare en amont de la piste des Lacets (Goulet aujourd'hui), au prix d'un très important terrassement malgré un embarquement à 90°.
ppvw.jpg
L'implantation finalement retenue est particulièrement ardie car la gare est placée sur le torrent de Fréjus : le torrent passe entre ses massifs en béton reliés par un radier.
Un terrassement a été nécessaire, mais d'une ampleur moindre que dans la solution précédente. Pour limiter l'emprise et donc le terrassement, l'embarquement se fait à 90°, ce qui impose une montée à droite.

w8e3.jpg

6zyb.jpg

L'implantation de la gare amont a également nécessité un terrassement assez important pour accueillir la vaste plateforme de réception des skieurs débarquant de ce télésiège à haut débit. Au passage, la gare amont du TSF de la Cucumelle a été avancée et abaissée et son ancien débarquement très frustre a vité été oublié.

5wqv.jpg

Notons que, par rapport à cet avant-projet, le débarquement du TSD se fait à 90° et le bâtiment a été positionné face à la ligne du télésiège. Le choix d'un débarquement à 90° du TSD permet de réduire les risques de collision et de ne pas gêner les skieurs débarquant du TSF de la Cucumelle (sur lequel un débarquement à 90° n'est pas envisageable).
Si le TSD de Clot Gauthier était le premier TSD de Serre Chevalier présentant un embarquement à 90°, le TSD des Vallons est quant à lui le premier appareil de la station dont le débarquement se fait à 90°. La signalétique et la préparation de la zone d'arrivée du télésiège permettent aux skieurs de bien se répérer et le débarquement tangentiel ne pose pas de problème.

L'insertion paysagère des gares de l'avant-projet nous permet de rappeller à Jérôme et Frédéric, les conducteurs du télésiège, qu'ils ne doivent pas oublier de réaliser les indispensables bonhommes de neige !

t1yb.jpg

Un grand merci à DCSA et à SCV pour la mise à disposition de ces documents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les caractéristiques techniques du TSD6 des Vallons :

- Constructeur : BMF

- Longueur horizontale : 2127,86 m

- Longueur suivant la pente : 2217,81 m

- Altitude de débarquement : 2505,30 m

- Altitude d'embarquement : 1916 m

- Dénivellation : 589,30 m

- Pente moyenne : 24,8%

- Pente maxi : 69,3%

- Puissance du moteur principal : 753 kW

- Puissance du moteur de secours : 200 kW

- Vitesse maxi d'exploitation : 5,5 m/s

- Durée du trajet à la vitesse maxi d'exploitation : 6 min 43 s

- Vitesse en marche de secours : 1 m/s

- Débit : 2800 sk/h

- Type de véhicules : Siège 6 places

- Nombre total de véhicules : 112 (106 en ligne et 6 en gare)

- Cadencement : 7,7 s

- Espacement : 42,4 m

- Poids d'un véhicule : 510 kg

- Largeur de voie : 6 m

- Nombre de pylônes de ligne : 22 (4 compressions, 18 supports, 0 support-compression)

- Hauteur maxi des pylônes : 20,74 m (P10)

- Hauteur de survol maxi : 25 m (au niveau du thalweg entre P17 et P18)
- Emplacement de la station motrice : Amont

- Emplacement de la station de tension : Aval
- Diamètre du câble porteur-tracteur : 46 mm

- Sens de montée : Droite

- Embarquement et débarquement à 90°

Les calculs de ligne ont été réalisés par Montaval pour le compte de BMF.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques photos de cette belle machine.

Les dispositifs communs aux 2 gares

Une poutre (ici, le lanceur de la gare amont) :

gz1s.jpg

Chaque poutre à pneus dispose d’une prise de mouvement sur le câble :

pfod.jpg

Entre les pneus, le mouvement est transmis par des cardans :

k5li.jpg

En cas d'avarie sur l'une des 2 prises de mouvement, il est possible de relier les 2 trains de pneus par ajout d'un cardan dans l'interstice laissé normalement libre :

qyqk.jpg

Sur les débrayables BMF, par opposition aux pratiques habituelles chez les autres constructeurs, les pinces restent ouvertes en gare. Les cames jaunes permettent d'ouvrir les pinces en entrée de gare et de les fermer en sortie de gare. Toutefois, des cames supplémentaires (grises), permettent d'ouvrir la pince avant que la came jaune ne l'embraye sur le câble au cas où elle serait refermée en gare.

6aow.jpg

jzuv.jpg

Hors du câble, la pince s'ouvre et se ferme en effet aisément à la main, comme on peut le voir sur cette vidéo que j'avais tournée dans le local de maintenance du TSD6 Marmottes Express à Val d'Isère :

Les mêmes capteurs sont installés en entrée comme en sortie de gare :

nc8p.jpg

sjc6.jpg

Des volets permettent de fermer les poutres en cas de mauvais temps hors exploitation. Dans la pratique, ils ne sont pas utilisés car peu de neige rentre dans les gares.

rcuz.jpg

L'accès à la plateforme arrière enjambe le contour (ici, en gare aval) :

3jv1.jpg

La vaste plateforme derrière le contour (ici, en gare amont) :

40b9.jpg

l5my.jpg

Chaque gare dispose d’un rail de maintenance. En gare aval, ce rail est disposé dans le prolongement du ralentisseur, on y accède donc en marche avant. En gare amont, le rail est disposé en extrémité du ralentisseur, à 90°, on y accède donc en marche arrière.

L'aiguillage vers le rail de maintenance de la gare amont :

22x2.jpg

xu2g.jpg

Le rail de maintenance de la gare amont :

kj1v.jpg

Le pupitre de commande tactile :

o9wx.jpg

wc6j.jpg

La gare aval est une gare de retour-tension.

Vue d'ensemble de l'intérieur de la gare, avec les 2 vérins de tension :

1uyy.jpg

Le capteur de fouettement de la poulie de renvoi :

lte9.jpg

La centrale de tension :

v5wc.jpg

La gare amont est une gare motrice fixe.

Vue d'ensemble de l'intérieur de la gare :

5xvt.jpg

Le treuil principal (moteur électrique, freins et réducteur) :

l91b.jpg

Le réducteur Brevini dispose d'un puissant circuit de refroidissement :

4q9q.jpg

dqdl.jpg

Le treuil de secours comprend un moteur thermique qui entraîne une pompe hydraulique :

npmn.jpg

Cette pompe hydraulique alimente deux moteurs hydrauliques. En marche de secours, ils engrainent avec la couronne dentée de la poulie :

w1wd.jpg

hpku.jpg

Les freins de poulie :

z5jv.jpg

lsh9.jpg

Les galets de déviation du câble entre la poulie motrice et les poutres :

yr14m.jpg

Le cadenceur :

6o9j.jpg

fxwj.jpg

Vue sur l'aire de débarquement depuis le poste de conduite :

hpr4.jpg

Un grand merci à Jérôme et Frédéric pour la visite, un grand merci à Guy et SCV pour l'avoir rendue possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces photos très intéressantes.

Une question : pourquoi les deux défauts des sièges (assise pas assez inclinée vers l'arrière et reposes-skis trop courts) ne sont-ils toujours pas corrigés ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dossier n'est pas assez incliné.

Oui, cela et le repose-ski, ce sont de vrais défauts, que l'on retrouve sur tous les autres appareils du même constructeur. Il faudra manifestement vivre avec.

C'est en effet assez incroyable qu'ils n'aient pas corrigé ces défauts constatés dès leur premier TSD.

Au niveau exploitation, il apparaît que le vérin amortisseur reliant la suspente au siège se révèle en réalité peu efficace pour amortir les vibrations et est trop fragile : les liaisons du vérin ont cassé sur plusieurs sièges et les vérins de ces sièges ont été déposés. Les vérins restant devraient être également déposés petit à petit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Who's Online   0 Members, 0 Anonymous, 3 Guests (See full list)

    There are no registered users currently online

×